Danseuse, chorégraphe et réalisatrice, Shantala Pèpe développe son travail à Bruxelles entre créations en scène et réalisations cinématographiques. Après avoir réalisé deux films chorégraphiques primés en festivals internationaux, Emergences (2011) et Embrace (2014), elle fonde sa compagnie en 2015 à Bruxelles où elle habite et travaille. En 2018, elle est invitée en résidence artistique et administrative chez la Compagnie Mossoux-Bonté pour 4 ans.

MANA Compagnie déploie un univers chorégraphique et visuel à l'intersection entre la danse et le théâtre physique, intégrant l'espace lumineux ainsi que le paysage sonore et le travail vocal comme autant d'éléments fondamentaux au processus créatif. Intéressée par une physicalité habitée porteuse d'images fortes et conjuguée à une esthétique onirique et immersive, Shantala Pèpe explore dans ses créations l'ambivalence inhérente à la condition humaine, entre solitude et nécessité du lien relationnel.

Dans ses solos Despite Her (2016), Carcan (2018) et Alice (2019) qu'elle interprète, ainsi que le film chorégraphique également récompensé, The Magma Chamber, la chorégraphe interroge sous différents angles la place de la femme et de ses représentations, fouillant le paradoxe intemporel puissance/vulnérabilité collant à l'identité féminine. RAFALES (création 2022) invitera pour la première fois 5 danseurs acteurs au plateau et s'intéressera aux thématiques de la migration, du danger et de l'entraide.

Médaillée d'or en gymnastique rythmique dans son enfance, puis formée au conservatoire de danse d'Avignon, Shantala Pèpe rejoint en tant qu'interprète, performeuse, assistante ou pédagogue, des artistes aux univers éclectiques, parmi lesquels la Cie Mossoux-Bonté, complice de longue date, le collectif Watéfoc (Cies Chaliwaté & Focus), Karine Ponties, Isabella Soupart, Emmanuelle Vo-Dinh, Erika Zueneli, Michèle Noiret, Wilkie Branson, Sofia Fitas, Fernando Martin, Sheron Wray... Elle se forme par ailleurs au jeu d'acteur avec John Flanders, Beatriz Flores Silva, Marjorie Ballentine, Pico Berkowitch, et apparait à l'écran pour plusieurs réalisateurs et chorégraphes.


Les projets produits par MANA Cie bénéficient du soutien, ou ont été soutenus, par la Fédération Wallonie Bruxelles - conseil de l'art de la danse, Wallonie Bruxelles International, Les Brigittines-Playhouse for Movement, Cie Mossoux-Bonté, Centre Culturel Jaques Franck, Le Marni, Le LookIN'OUT, SACD Belgique, Wallonie Bruxelles Théâtre Danse, DAN.CIN.LAB, Le bureau d'accueil des tournages de la Loire, La ville de Saint-Etienne, Quoi d'Autre asbl, Athanor asbl, Centre Culturel Wolubilis, BAMP/AD LIB, Iles asbl/Artist Project – Suitcase, WorkSpaceBrussels, l’Atelier Graphoui.